Britannicus, Jean RACINE  (1669)

Le résumé:

Mon avis : Dans les pièces de théâtre, j'aime particulièrement quand il y a des vers, les alexandrins dont mes préférés ! Jusqu'à présent, j'avais surtout lu des pièces de Jean ANOUILH et de MOLIERE. Je n'ai pas beaucoup lu de tragédies, mais les rares que je connaisse m'ont plu. L'avantage avec les tragédies, c'est qu'on sait que ça va mal se finir, l'espoir n'est pas permis...

Biographie :

 


Phèdre, Jean RACINE  (1677)

Le résumé: Phèdre est la seconde femme de Thésée (roi d’Athènes). Elle aime Hippolyte qui est le fils de son époux. Ce secret, elle le garde d'abord pour elle, mais elle finit par le dire à Œnone, sa nourrice. Thésée est alors absent et le bruit de sa mort se répand dans Athènes. Phèdre annonce cette triste nouvelle à Hippolyte et, dans un moment d'égarement, elle lui avoue ses sentiments. Celui-ci est épouvanté, il la repousse avec horreur et Phèdre qui est humiliée, jure de se venger. Toutefois avant de le faire, elle essayera de faire changer d'avis à Hippolyte. Mais le bruit se répand que Thésée n’est pas mort ; il arrive et Hippolyte l’accompagne. Phèdre qui est déshonorée veut se donner la mort ;  elle ne va pas à la rencontre de son époux. Thésée est surpris par l'attitude de son épouse. Voulant sauver sa maîtresse, Œnone accuse Hippolyte. Que Thésée accable celui-ci de malédictions, le chasse et demande à Neptune de punir son fils. Celui-ci ne dit rien et s'en va. Peu après, on annonce à Thésée la mort d’Hippolyte qui a été tué par un monstre menaçant sorti de la mer ; Hippolyte est mort de ses blessures en protestant de son innocence. Apprenant cette nouvelle, Phèdre, pleine de remords, vient aussitôt tout dévoiler à Thésée ; mais dès qu'elle a fini de parler, elle tombe empoisonnée aux pieds de son époux.

Mon avis : Une belle oeuvre ! On ne parle plus ainsi de nos jours : "Madame, il faut poursuivre : il faut vous informer D'un secret que mon coeur ne peut plus renfermer." J'aime beaucoup la poésie, les rimes et la métrique !